29570271 878595729015710 373306564869127994 n 120180427 173835 copie

Portée de Lady sous l'affixe des Belles d'Automne en 2018

La beauté c'est bien, la passion pour la chasse c'est mieux.

 

La Bastida deï Oulivièro est un petit élevage familial de chiens de chasse.

Les terrains de chasse du haut Var et de haute Provence en général sont réputés difficiles, quoi de mieux pour que nos chiens développent leur instinct de chasseurs, ils disposent pour cela de terrains variés fait de bois très serrés, de landes, garrigues, champs, et chose appréciable d'un lac pour s'exprimer à l'eau.

Nos chiens sont mis au travail par un dresseur professionnel.

Eleveur-naisseur dans le haut Var, j'ai toujours vécu avec des chiens depuis ma naissance. Aujourd'hui nous avons franchi le pas et réalisé notre rêve avec mon épouse, devenir éleveur mais surtout naisseur car quoi de plus beau que d'aider à donner la vie. Ensuite vient le moment où l'on doit être attentif avec ces bébés, les cajoler, leur parler, il est vrai que cela prend du temps et de l'énergie, c'est pour cette raison que nous ne faisons naître qu'une portée par an, mais la récompense est au bout, des chiens bien dans leur tête, adorables compagnons et joueurs avec les enfants.

 

Voilà toute l’histoire

Mon premier permis acquit en 1974, je fais une saison de chasse sans chien personnel j’accompagne un oncle qui possède un braque d’Auvergne, nous chassons sur la commune de Trets qui à l’époque avait une belle plaine, bien fournie en rouges sauvages.

En juillet 2015 mes parents m’offrent mon premier chien de chasse, un Pointer que l’on est allé chercher au parc Brégante à Marseille chez un éleveur amateur dont j’ai oublié le nom, tout ce dont je me rappelle c’est que cette chienne avait un pédigrée comparable à « un long parchemin ».

La saison 1975 attaque, cette année-là on entendait hurler un « fada » dans la plaine, ce n’était autre que moi qui « gueuler » sur cette pauvre chienne parce qu’elle me faisait arrêts sur arrêts à une distance que je considérais trop éloigner de moi, je voulais qu’elle chasse comme le chien de l’oncle un braque d’Auvergne.

Par la suite j’ai dû me séparer d’elle, elle avait 3 ans.

Les années sont passées et j’ai eu d’autres chiens jusqu’au braque d’Auvergne.

Honnêtement jusqu’en 2012, je m’intéresse peu à cette race, et lors d’une fête du chien bien connue je fais la connaissance d’un Monsieur bien connu dans le "monde du Pointer", qui m’explique ce qu’est le Pointer et "la lumière fut", merci Bobby.

Voilà comment j’ai compris qu’au début de ma carrière de chasseur j’étais « Fada » n'y comprenant rien à ce Seigneur de la chasse, le Pointer.

Pour terminer ce paragraphe je me permets de citer un texte de Philippe Marsal qui résume tout:

" Avec un artiste pareil qui est pour moi le symbole des multiples visages et contradictions de la chasse, on ne peut concevoir une biographie classique. Car il en va de lui comme de la chasse, dont la beauté si souvent fascinante n’est pourtant pas la fin première.

Brusquement confronté à cette mécanique complexe ou tout simplement par manque de compétences pour la modeler à sa guise, l’idée a été véhiculée que cette race n’existerait que par son côté athlétique et sportif, qu’il n’y aurait rien ou si peu, derrière la magie fulgurante de ses arrêts ou la rythmique obsédante de son galop. Ne prendre en considération que la partie émergée de l’iceberg, une apparence finale qui dissimule une réalité qui commande tout le reste, laisser croire à une antinomie entre la force brute athlétique et la capacité à chasser, c’est comme si on voulait nous faire croire qu’il n’y avait aucune violence dans une action de chasse !

Oui, le Pointer est doté d’une efficacité redoutable et meurtrière. Et c’est une des raisons pour laquelle on le choisit.

Mais son rendement n’est lié ni à une contrainte psychologique, ni à une obligation morale. C’est une conséquence mentale et physique d’un standard de travail qui en a certes fait un modèle d’esthétisme, un Seigneur de la plaine, mais qui prend racine sur un terreau cynégétique.

L’allure, le nez et la manière de s’en servir, l’endurance du galop, la fermeté d’arrêt… Tout dans son standard de morphologie et de travail est décrit, pesé, calculé, mesuré pour valider une efficacité cynégétique sur tous gibiers et tous terrains.

Cette création de génie, n’en serait pas une dès lors qu'elle n’aurait pas été à la hauteur de sa prétention à cette validité. Car si l’intention artistique est bien présente dans beaucoup de races, elle n’est pas suffisante chez un chien de chasse comme le Pointer. Il y a chez lui, cette rationalité esthétique qui donne à son action une reconnaissance et une acceptation justifiables, une forme d’efficacité harmonieuse incluant jusqu’à la grandeur quand il permet à son gibier de rendre un dernier souffle. C'est cette grandeur que nous emportons avec nous, accentuant la dimension tragique de l’acte final d’une chasse qu’il pratique avec panache et refus de la défaite.

En nous laissant séduire par ce chien dont la légende a trop souvent pris le pas sur la vraie nature, nous vivons avec lui les choses qui existent, les douleurs comme les plaisirs. Chaque moment de chasse et de vie commune restera une expérience, un parti pris stimulant qui nous plongera dans le mystère d’un chien multiple, redoutable chasseur sportif, funambule et artiste qui aura passé son temps à gommer le visage qu’on donnait de lui pour s’inventer et inventer pour son maître, des tableaux de chasse toujours signés. "

Philippe MARSAL

                                                                                                                                                                    

                       33 img                                                                                                                                                                                                      

20181223 090134 copie 2

 

Lady ma première pointer en 1975                                                     Lady de la Chasselande

 

 Thumbnail vertical qrc 1406960057945 

Polytrans : animalerie en ligne chiens et chats


l'annuaire des éleveurs caninChiensDeRace.comWebanimo - Annuaire AnimalierChasse et Pêche Chien de chasseannonces chiens